Le Maqâm de Sayyida Khawla à Baalbek, Liban : entre visites dévotionnelles et haut lieu de pèlerinage Chiite

Nour FARRA-HADDAD

Université Saint Joseph – Beyrouth

Baalbek, Héliopolis, la ville du soleil, ville ‘sainte’…. Cette ville cananéo-phénicienne au cœur de la plaine fertile de la Bekaa au Liban vivra son heure de gloire durant la période romaine. C’est alors que furent construits les fameux temples de la ville, six temples au total dont trois principaux regroupés dans le complexe cultuel de l’ «Acropole », la « Qalaa » avec le sanctuaire de Jupiter, celui dit de Bacchus et celui dit de Vénus. Haut lieu de pèlerinage depuis la haute antiquité, la ville où on adorait le soleil « Baal Shamash », Hélios ou Jupiter devint une vraie ‘ville sainte’ au premier siècle avant Jésus Christ. Les pèlerins y accouraient par milliers pour y vénérer les dieux et procéder à des rituels votifs.

Pour lire l’article suivez le lien

Actes-colloque-sainteté-féminine (FARRA-HADDAD N.- Le Maqâm de Sayyida Khawla à Baalbek, Liban)

Print Friendly
Cette entrée a été publiée dans Livres, Publications, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>