Saintetés féminines, hagiographies contrastées et topographie sacrée marginale dans le sud de la Jordanie

Norig Neveu

Institut Français du Proche-Orient – Amman

Introduction

Depuis une vingtaine d’années, on assiste à un renouveau de la recherche sur les lieux saints et la sainteté qui a permis une remise en cause de l’historiographie coloniale. Ces investigations ont d’abord contribué à décloisonner études des saints et études théologiques. L’analyse de la sainteté et des pèlerinages s’est progressivement affirmée comme une composante d’un univers social et politique et non comme une constituante distincte de ce dernier1 . Plusieurs travaux sur le MoyenOrient se sont arrêtés sur des lieux saints secondaires afin de mettre en perspective les récits et productions relatifs à la vie des saints avec les pratiques de culte liées à leurs visites .

Pour lire la suite de l’article suivez le lien

Actes-colloque-sainteté-féminine (Neveu N. – Saintetés féminines, hagiographies contrastées et topographie sacrée marginale dans le sud de la Jordanie)

Print Friendly
Cette entrée a été publiée dans Actualités, Livres, Publications, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>