Sayyida Nafîsa, entre culte communautaire et magistère de la sainteté

Christian Décobert

Centre national de la recherche scientifique – Paris

On ne sait presque rien de Sayyida Nafîsa. Nafîsa bint al-Hasan ibn Zayd ibn al-Hasan ibn ‘Alî ibn Abî Tâlib était l’arrière arrière petite fille de ‘Alî, cousin, compagnon et gendre du Prophète Muhammad, et quatrième calife de l’islam. Nafîsa appartenait à cette fraction de la famille ‘alide qui s’était ouvertement tenue à l’écart de toute revendication de pouvoir sur la communauté musulmane, puisqu’elle s’était ralliée à la dynastie omeyyade, puis aux ‘Abbâssides. Nafîsa naquit peut-être en 762, à La Mecque. On sait peu de choses de son existence, sauf qu’elle menait une vie d’austérité.

Pour lire l’article suivez le lien

Actes-colloque-sainteté-féminine (Décobert C.- Sayyida Nafîsa)

Print Friendly
Cette entrée a été publiée dans Livres, Publications, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>