Résumé: La tombe du weli Mohammad, siège d’une supplique collective : rites de pluie dans un village du Hermel

Résumé:

La deuxième rencontre du Cedifr a eu lieu comme prévu le jeudi 13 décembre 2012, et Mme Hoda Kassatly a fait son exposé sur « La tombe du weli Mohammad, siège d’une supplique collective : rites de pluie dans un village du Hermel ». 

Il s’agit d’une tombe simple dans une région pastorale. L’isolement du lieu fait qu’ici des très anciennes traditions se sont maintenues vivantes, tandis qu’elles ont disparues, ailleurs.  

L’exposé était accompagné de plusieurs photos et d’un petit film montrant  le déroulement d’une  procession destinée à attirer la pluie  Les enfants s’arrêtent devant chaque maison du village pour obtenir quelques dons. Le fruit de cette quête donne ensuite lieu à un repas festif qui réunit le village. Ce rituel qui s’adresse à « Oumm el Ghaith. » mère des intempéries, ressemble à des rituels recensés dans de nombreux autres pays de la région ou du monde mais a disparu partout ailleurs au Liban.  On peut cependant le rapprocher de la fête chrétienne populaire  de « Ste Barbe » (= Sainte Barbara), avec des chants semblables et une articulation de la processus très ressemblante. 

 

 

 

 

 

Print Friendly
Cette entrée a été publiée dans Actualités, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.