Les lieux de culte de Beyrouth et de sa proche banlieue. Thom Sicking s.j.

 

Dans le cadre des rencontres mensuelles

du Centre d’études et d’interprétation du fait religieux (CEDIFR)

le jeudi 10 mai 2012

une conférence sur

« Les lieux de culte de Beyrouth et de sa proche banlieue »

a été donnée par le Père Thom Sicking s.j.

 

 

 

 

 

Résumé:

La densité des lieux de culte à Beyrouth est très grande. Dans la municipalité de Beyrouth (20,8 km2) il y a 186 lieux. Cela fait une densité de  7,6 lieux par km2. Dans la banlieue cette densité diminue (6,1 lieux par km2). Il faut donc expliquer aussi bien le phénomène de la densité que la différence entre la banlieue et la ville elle-même. Si l’on analyse le phénomène de plus près on découvre qu’il y a différents genres de lieux de culte, et que leur construction correspond à des motivations diverses. Une autre explication se trouve dans la mixité de la ville de Beyrouth où la majorité des 18 communautés libanaises sont présentes, tandis que dans la banlieue les quartiers sont plus homogènes. L’exposé a fait un tour d’horizon de ce panorama, en attendant la fin de la recherche qui vise une publication, avec la carte des lieux de culte, une brève notice historique sur chacun avec photos (si disponible) et un ensemble d’articles et analyses.

Print Friendly
Cette entrée a été publiée dans Espaces religieux, Projets, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.