Jbeil … Histoire oubliée

Le Conseil du Cedifr avec l'intervenant

Intervention donnée par

Dr. Christian El-Khoury

Le jeudi 10 novembre 2011

Jbeil … Histoire oubliée

 

 L’historien, M. Christian Khoury a présenté ce qu’il a désigné par « Histoire oubliée », se déplaçant dans les villes et les villages de Jbeil et sélectionnant des échantillons d’églises-modèles. Il a signalé également les caractéristiques historiques, architecturales et artistiques des églises suivantes :

Eddé (L’église Saint Jean-Baptiste et Mar Tadros – Saint-Thaddée, l’église Saint-Georges) ; Ehmej (L’église miraculeuse de Saydet El-Shīr – Notre-Dame de Shīr) ; Badidāt (L’église double Notre-Dame et Saint-Nicolas, l’église Mar Tadros – Saint-Thaddée) ; Beit abbāq (L’église et l’ermitage de Saint-Antoine) ; Blāt (L’église Saint-Élie) ; Bentā‘el (L’ermitage et l’église Saint-Jean) ; Blāt (L’église Saint-Élie) ; Beit abbāq (L’église et l’ermitage Saint-Antoine) ; Jbeil (La Cathédrale Saint-Jean-Marc, l’église Saint-Simon) ; āqel (L’église Notre-Dame de Louaizé) ; Chāmāt (L’église Sainte Thècles et Saint-Étienne) ; Chmout (L’église archéologique Mar Fawqa – Saint Fawqa) ; Al-‘āqūra (L’église pastorale Saint-Georges , L’église Saints Pierre et Paul) ; ‘Ibādāt (Couvent archéologique Saint Simon) ; ‘Amchīt (La cave de Saint Sophie) ; ‘Ain Kfā‘ (L’église Mar Rouḥāna) ; Ghalboun (L’église Mar Fawqa- Saint Fawqa) ; Fġāl (L’église Notre-Dame et Mar (Saint) Nohra) ; Al-Fīdār (L’église ancienne Mar (Saint) Zacchée) ; Lefed (L’église Saint-Étienne) ; M‘ād (L’église Saint Charbel le martyr)

 L’intervenant a expliqué ce que sont les églises doubles et l’importance du Journal d’inspection[1]dans l’étude de l’histoire religieuse et sociale. Il a parlé des peintures murales  existant dans quelques églises, qui permettent d’établir la chronique de l’art iconographique. Quelques-unes datent du 13ème siècle de l’ère chrétienne. Il a montré une série de photos dont certaines datent du début du 19ème siècle, pour illustrer son intervention.

En conclusion il a remarqué qu’il n’a pas intégré les sièges patriarcaux étant donné qu’ils supposent une recherche à part.

        


[1] Des journaux tenus par des curés visiteurs des paroisses pour les archives du Patriarche maronite.

 

Print Friendly
Cette entrée a été publiée dans Actualités, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.